Le système Sarkozy ou l’art de placer ses pions !!

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Après l’affaire Jean et l’EPAD, voici à présent celle d’André et la SGP. Comme s’il n’avait tiré aucune leçon, Nicolas Sarkozy continue d’avancer ses hommes sur l’échiquier politique et économique national.

Hier après-midi s’est tenu dans les locaux de la SGP, la désignation du futur président du conseil de surveillance de l’établissement public Société du Grand Paris. Nul doute que l’Elysée souhaitait voir André Santini remporter cette présidence. Car le projet du Grand Paris pour Nicolas Sarkozy est un projet majeur, utile pour marquer son empreinte dans l’histoire de France et même, pourquoi pas, conforter sa position pour une seconde candidature présidentielle en 2012. Et l’échéance arrive à grands pas !!

Après avoir été obligé de quitter ses fonctions pour mis en examen(1), l’ancien secrétaire d’Etat à la Fonction Publique, André Santini, 70 ans, s’est présenté pour le poste. Autant dire qu’il s’agissait d’une désignation par ses pairs car n’étaient présents que les fonctionnaires et les élus de droite. Comment peut-on croire encore à une politique crédible quand on constate le nombre d’élus mis en examen dans des affaires politico-financières, toujours élus ?
Selon le PS et le MODEM, l’élection était pliée et le résultat appuie la thèse de ces deux courants politiques : Copinage, mascarade et brouillard !!
Honte à la république des Cumulards.

(1)mis en examen pour détournement de fonds publics dans l’affaire dite de la fondation Hamon, raison pour laquelle il a démissionné en juin 2009 de son poste de secrétaire d’Etat.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »